PAS à PAS : baume pour cheveux avec pot

Voici un baume pour de beaux cheveux, en pleine forme, dans un joli pot de confiture customisé (ben oui, c’est le mot à la mode ...) dans un style à la fois naturel et précieux. le recto du pot, en version bleue : le verso du pot, en version bleue : Matériel nécessaire dans l’ordre d’utilisation : - 1 pot de confiture en verre avec son couvercle, - du dissolvant à vernis à ongles et un coton, - du liquide pour enlever les étiquettes et un sopalin, - du liquide vaisselle et un torchon propre, - 1 enveloppe en papier kraft récupérée (de préférence grand format), - des ciseaux, - 1 pinceau, - du vernis colle de marque UHU (ou de la glue et du vitrificateur pour décopatch), - du vernis classique brillant en bombe, - du papier journal, - un logiciel de dessin super simple pour faire des formes géométriques, et de jolies polices d’écriture, - une imprimante et un ordinateur, - une règle, - du papier autocollant transparent pour couvrir les livres, - une pochette transparente - de la peinture window color : cerne doré, peinture transparente, et une autre couleur au choix (vert, bleu, marron, jaune ...), - un pinceau à pochoirs, (facultatif) - de la peinture pour verre en accord avec la couleur du window color, (facultatif) - 3 brins de raphia de 60 cm chacun, - 3 billes de verre d’une couleur s’accordant avec la couleur du window color choisie, - de la super glue, - de l’huile essentielle de romarin, - de l’huile d’olive vierge, - du miel liquide, - une cuillère à soupe, - un bol à mixer profond, - un mixeur, - une spatule souple. Customisation du pot : Comme il y a de l’huile essentielle dans le baume, et qu’elle ne supporte pas la lumière, il faut faire en sorte que le pot soit opaque, d’où le recyclage de l’enveloppe kraft. 1°) Préparation du pot et de son couvercle : - s’il y a encore de la colle des précédentes étiquettes, il faut l’enlever avec le liquide spécial pour décoller les étiquettes, en frottant avec le sopalin, - s’il y a une date imprimée sur le pot ou le couvercle, le dissolvant à vernis à ongle et le coton devraient en venir à bout, - dégraisser le pot en verre avec le liquide vaisselle dedans / dehors, et de l’eau bien chaude, - essuyer bien comme il faut avec le torchon. 2°) Opacification du pot : Le vernis colle cité n’a pas été choisi au hasard : il a l’avantage de sécher très vite, ce qui permet d’avoir une parfaite adhésion en encollant le support et le morceau de papier. De plus, le vernis colle UHU est aussi bien une colle qu’un vernis, ce qui lui donne une bonne résistance, et il va en avoir besoin ... Tous les papiers kraft ne se ressemblent pas et n’ont pas les mêmes qualités. Mais j’ai pu constater à partir des divers essais que j’ai fait, qu’ils boivent la colle, mais ne se déchirent pas. Le papier kraft des enveloppes est rayé, il est donc possible de choisir de mettre les rayures toutes dans le même sens, ou de les mélanger (après collage, il arrive aussi qu’on ne voit pas les rayures). - couper l’enveloppe de manière à séparer le devant et le derrière, enlever les surépaisseurs dues à la fabrication de l’enveloppe, - mettre de côté le dos de l’enveloppe (c’est sur ce morceau là que seront imprimées les étiquettes), - déchirer l’enveloppe kraft en petits morceaux, côté adresse (tout en évitant cette dernière), en prenant soin de séparer les morceaux qui ont un bord rectiligne de ceux qui sont totalement irréguliers, - encoller une petite surface sur le pot, près du goulot, - encoller un morceau de papier à bord rectiligne, et le mettre en place de manière à ce que le bord rectiligne soit correctement positionné et parfaitement parallèle avec le bord du pot (attention, on ne colle pas sur le pas de vis, mais on peut coller sur le renflement s’il y en a un), - lisser avec le pinceau recouvert de vernis colle depuis l’intérieur du morceau de papier vers l’extérieur, - coller les autres morceaux de papier en les faisant se chevaucher un petit peu à chaque fois, - quand la surface du pot semble totalement recouverte, regarder par l’intérieur s’il n’y a pas de manque de papier (un endroit plus translucide qu’ailleurs), et coller un petit morceau de papier kraft là où c’est nécessaire, - laisser sécher une heure, puis passer une seconde couche de vernis colle, - laisser sécher encore 24 heures, et passer une couche de vernis classique brillant en bombe, - laisser sécher 1 heure, et passer une seconde couche de vernis classique en bombe, - laisser sécher 12 heures. le pot recouvert de papier kraft : 3°) De jolies étiquettes repositionnables et en relief : Pour repérer quel pot contient quoi, ou pour pouvoir offrir un produit de beauté, il faut absolument préciser dessus de quoi il s’agit, ainsi que la composition, et comment s’en servir (ce n’est pas toujours aussi évident qu’il y parait). - mesurer à l’aide de la règle le diamètre du couvercle, l’étiquette devra avoir un diamètre inférieur, - mesurer également quelles longueurs et largeurs devront avoir au maximum vos autres étiquettes : une pour la composition, et une pour l’avertissement concernant l’huile essentielle utilisée et l’utilisation du produit. les étiquettes du dessus du pot et du devant juste après l'impression : l'étiquette du verso du pot après recouvrement par le window color (pas encore sec) : texte de la troisième étiquette, celle qui va au dos du pot (pour une lecture plus aisée) : “ L’huile d’olive et le miel, riches en minéraux et en vitamines donnent force et vitalité aux cheveux. L’h.e. de romarin donne du tonus aux cheveux. Avertissement au sujet de l’h.e. de romarin : *elle peut provoquer des rougeurs et des chaleurs localisées, * elle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou chez les personnes sujettes à des crises d’épilepsie. Utilisation du baume : étendre le baume sur la chevelure, laisser en place au moins 20 minutes, rincer à l’eau tiède, et faire un shampoing Conservation : température ambiante Utilisation : dans les 2 mois suivants la préparation” - préparer les trois étiquettes sur l’ordinateur, en précisant sur celle du couvercle : “baume pour de beaux cheveux à l’huile essentielle de romarin”, et sur celle du devant du pot : “huile d’olive et miel à l’huile essentielle de romarin”, - imprimer les étiquettes sur le dos de l’enveloppe kraft, - coller en recto verso sur du papier autocollant transparent, et maroufler avec l’ongle, ce papier donnera une première imperméabilité à l’étiquette, car malheureusement, l’encre d’imprimante ne résiste pas à l’eau, ni au window color, - découper à l’aide des ciseaux les étiquettes à un millimètre du contour tracé à l’ordinateur (si le découpage se fait trop près de l’impression, le window color risque ensuite de détremper l’encre), - poser les étiquettes sur la pochette transparente, bien à plat, - avec la peinture window color de la couleur choisie, faire le contour aussi régulièrement que possible des étiquettes, - laisser sécher 2 heures, - à l’aide du cerne, passer à l’extérieur de la peinture mise précédemment, ce n’est pas grave si cela déborde sur l’étiquette, mais il faut que ce soit bien régulier du côté de la peinture, - laisser sécher 2 heures, - passer du window color transparent sur l’intérieur de l’étiquette, - laisser sécher 12 heures, au minimum, en fait, jusqu’à ce que le window color soit devenu parfaitement translucide, - à l’aide des ciseaux, découper l’excès de cerne de manière à ce que ce soit bien net, mais attention, il ne faut pas recouper en même temps l’étiquette, - poser les étiquettes faces contre la pochette et passer au dos du window color transparent, - laisser sécher 12 heures, - au besoin découper les excès de window color. l'étiquette du couvercle en place, version verte : l'étiquette du recto en place, version verte : 4°) Customisation du couvercle : Cette étape n’est nécessaire que si la couleur du couvercle ne contraste pas avec le pot ou n’est pas en accord avec les étiquettes. Il faut de plus que le couvercle de départ soit uni et de couleur claire ou doré. - à l’aide du pinceau à pochoir, passer une première couche de peinture pour verre, - laisser sécher quelques secondes, - toujours à l’aide du pinceau à pochoirs, tapoter le couvercle, cela va finir par enlever un peu de peinture par endroits et donner un effet de paillettes, - dès que l’effet convient, laisser sécher 3 heures, - laver rapidement le pinceau, - passer une première couche de vernis en bombe et laisser sécher 1 heure, - passer une seconde couche de vernis en bombe et laisser sécher 12 heures. 5°) Derniers détails pour la décoration du pot : - quand tout est bien sec, pot et couvercle, mettre en place les étiquettes, - faire une tresse avec le raphia, couper les morceaux qui dépassent aux extrémités, entourer le sommet du pot et faire un noeud, - nettoyer les billes de verre avec du produit à vaisselle et bien les essuyer, - coller les 3 billes avec la super glue en les répartissant sous le pot (comme elles ne sont que 3, le pot sera parfaitement stable : vieux truc romain). les pieds sous le pot, version verte : Fabrication du baume pour de beaux cheveux : L’huile essentielle de romarin n’étant pas associée à une autre huile essentielle, il n’y a pas de temps d’attente pour utiliser le baume. Avertissement : l’huile essentielle de romarin peut provoquer un échauffement et une légère rougeur. Et je sais que c’est déjà dit plus haut sur l’étiquette, mais je le répète car c’est très important : elle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou chez les personnes sujettes à des crises d’épilepsie. 1°) Préparation du baume : - dans le bol du mixeur, mettre : 4 cuillères à soupe de miel + 6 cuillères à soupe d’huile d’olive + 30 gouttes d’huile essentielle de romarin, - mixer jusqu’à l’obtention d’une crème (ça ne marche pas avec un batteur), - à l’aide de la spatule, transférer le baume dans le pot. Pourquoi ne pas faire plus de produit à la fois me dira-t-on ? C’est simple, même si le miel contient des antibiotiques naturels, la préparation ne conserve pas très longtemps ses propriétés, notamment l’h.e. de romarin s’évapore petit à petit. 2°) Utilisation du baume : - étaler sur la chevelure, et garder 20 minutes, - rincer à l’eau tiède, et faire le shampoing habituel. Idée en plus : Il est relativement difficile de faire le tour de l’étiquette avec le window color en couleur et le cerne, une autre technique est possible : - recouvrir l'étiquette recto verso de papier transparent autocollant pour couvrir les livres, - couper l’étiquette à un millimètre du contour ou des écritures, - recouvrir le devant de window color transparent, en débordant d’au moins 2 millimètres de tous les côtés, - laisser sécher 12 heures, - retourner l’étiquette et passer au dos du window color de couleur, tout en débordant toujours de 2 millimètres, - laisser sécher 12 heures, - à l’aide des ciseaux, couper le window color à un millimètre du bord de l’étiquette : on obtient ainsi un contour externe en couleur, bien régulier.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site