PÂTE À SEL : matériel

La pâte à sel : qu'est-ce que c'est ? C’est un très ancien moyen de s’amuser remontant à plusieurs siècles pour faire des petits objets ou personnages, qui ne coûte pas cher (il suffit d’ouvrir le placard de la cuisine pour trouver tout ce qu’il faut), et est accessible dès le plus jeune âge (aucune toxicité) ... et oui, nos grands mères connaissaient déjà la pâte à sel ! Matériel de base nécessaire : Indispensable : - de la farine de blé type 65, du sel, le plus fin possible, de l’eau, de l’huile végétale ou de la glycérine et une cuillère à soupe : pour faire la pâte à sel - un récipient servant de mesure - un saladier - une boîte hermétique pour conserver la pâte et qu’elle ne sèche pas - un rouleau en bois ou en plastique de petite taille pour aplatir la pâte (un morceau de tube en plastique de 15 cm de long est idéal) - un couteau pour couper la pâte et faire des stries - des cure dents, pour faire des trous, des stries ... ils permettent aussi d’assembler les personnages - du papier aluminium pour rouler la pâte, l’aplatir au rouleau, et poser les réalisations et les faire cuire dessus au four, ou pour servir de rembourrage à des réalisations en 3 dimensions Plus facultatif, selon les réalisations que l’on souhaite faire : - un presse ail pour faire des cheveux ou des “fils” de pâte - des fourchettes, et d’autres objets pour faire des motifs - de la dentelle ou des tapis au crochet pour faire des impressions “tissu” - un four à chaleur tournante de préférence pour cuire la pâte - de la peinture acrylique - du vernis - des pinceaux - etc ... Pour voir tout ce qui peut être utile pour réaliser des personnages, et avoir des explications, je vous conseille un petit détour par la rubrique outils du site "Ah ! la pâte à sel ..." Mon truc en plus : plutôt que du papier aluminium, qui plisse toujours un peu, ou du papier sulfurisé qui se “détrempe” rapidement, et fait des plis, j’utilise pour rouler la pâte ou l’étendre une feuille de plastique spéciale pour le découpage des fruits, légumes ... la feuille est relativement rigide, se nettoye sans problème à l’éponge et même à grande eau, et pas de plis, certains sets de table peuvent également convenir. Conservation : La pâte à sel qui n’a pas été utilisée se conserve facilement 1 semaine dans sa boîte hermétique au réfrigérateur (pour certains, c'est une très mauvaise idée, mais bon, ça marche quand même, même si c'est moins bien ...) . Il faut la sortir une bonne heure avant de s’en servir du réfrigérateur, afin qu’elle ait le temps de se réchauffer, et la pétrir quelques minutes. Il est vrai qu’elle est un peu moins agréable à travailler que de la pâte qui vient fraîchement d’être faite, mais parfaitement utilisable. Si elle colle un peu on peut rajouter un petit peu de farine. Au dela de 15 jours au réfrigérateur, la pâte fait l’eau, et devient très molle et collante, pour être certain de ne pas avoir de problème avec sa création, mieux vaut refaire de la pâte à sel neuve ... La cuisson : La cuisson se fait au four, sur un papier aluminium, sur le côté le moins brillant du papier, et dépend bien évidemment de l’épaisseur de ce qui a été créé et de son volume, plus c’est gros plus la cuisson dure longtemps, un peu de logique est donc nécessaire. Voici les temps de cuisson et les températures pour un objet de taille moyenne et pas trop épais : - 1 heure à 50°C (le but de cette étape est de sécher le dessus de la pâte à sel) - 1/2 heure à 60°C - 1/2 heure à 70°C - puis on augmente progressivement la température de 10°C toutes les 1/4 heures, pour atteindre une température maximale de 120°C si vous voulez garder une pâte à sel bien blanche. Au delà de 120°C, la pâte à sel commence à devenir beige marron, comme un biscuit ... Mieux vaut laisser refroidir dans le four afin d’éviter les chocs thermiques qui peuvent conduire à une fissuration de l’objet. Une alternative à la cuisson au four est de laisser l’objet à proximité d’un chauffage (en hiver), mais par expérience, je peux vous dire que le séchage est non seulement très long, mais qu’en plus il n’est pas régulier. De plus, s’il n’est pas assez rapide, il peut conduire à la formation de moisissure à l’intérieur de l’objet et à sa fragilisation. Il est donc préférable de réserver ce mode de séchage pour les petits objets ne dépassant guère 5 mm d’épaisseur. La mise en couleurs et le vernissage : Toutes les réalisations en pâte à sel ne sont pas peintes, certaines peuvent rester avec leur coloration naturelle. La peinture acrylique est conseillée lorsqu’on veut obtenir de jolies couleurs bien franches et elle a pour avantage de ne pas nécessiter un vernissage ensuite, à condition que l’objet ne soit pas dans un lieu très humide. L’aquarelle permet d’obtenir des couleurs plus pastelles. Quant à la gouache, il faut savoir deux ou trois choses à son sujet : - si on passe la gouache directement sur la pâte à sel, une réaction chimique peut avoir lieu avec le sel, et il y a formation de d’agrégats de peinture, - comme elle est à base d’eau, la pâte à sel se détrempe forcément un peu lorsqu’on la passe directement (idem aquarelle), - c’est une peinture très fragile, qui ne recouvre pas toujours uniformément l’objet, et qui nécessite obligatoirement un vernissage de l’objet par la suite. La première étape à réaliser avant une mise en couleurs (quelque soit le type de peinture utilisé ensuite) est donc de passer 2 couches de peinture acrylique blanche, qui vont servir à imperméabiliser la pâte à sel (la peinture acrylique contenant une sorte de plastique imperméable une fois sec), et permettre d’avoir une coloration homogène sur l’ensemble de l’objet. Le vernissage peut permettre d’obtenir un bel aspect bien brillant, ou de garder un aspect mat, en fait, les possibilités de vernissage sont multiples, en bombe ou au pinceau, à l’aide de vernis spécial gouache, de vitrificateur pour parquet, de vernis marin ... le seul qui ne convienne pas est le vernis colle pour les serviettes car il n’est pas assez imperméable. :43: AVERTISSEMENT Le vernissage n’est pas indispensable, mais fortement conseillé, car il protège la pâte à sel de l’humidité. Un objet en pâte à sel non vernis se désagrège si le milieu dans lequel il est est humide ! Ce lien vous conduira vers beaucoup plus d'informations que je ne peux vous en donner, en fait vous saurez tout tout tout ! Y compris sur les diverses techniques de vernissages, des trucs et des astuces ...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site